Publié par

Horoscope hebdomadaire de Cal Garrison

Horoscope du 21 novembre 2020

Bonjour à tous ! Nous sommes à la veille des vacances de Thanksgiving. Cet article est écrit sous la lumière d’une lune en Verseau, qui est en retard. A 11h06 ce soir, la Lune franchira la pointe du Verseau-Poissons, et dans le même souffle, le Soleil quittera le Scorpion et entrera en Sagittaire, y restant jusqu’au Solstice d’hiver. Vénus change également de signe aujourd’hui. Elle est entrée en Scorpion juste après le lever du soleil. Nous voici donc avec le Soleil, la Lune et Vénus, chacun renaissant dans un nouveau signe, déversant dans la matrice des énergies aqueuses et chargées d’émotion. Heureusement, ces fréquences sont compatibles avec les fréquences qui émanent actuellement de Jupiter, de Saturne et de Pluton. Cette fenêtre d’harmonie se maintiendra jusqu’au Nouvel An.

Nous pouvons remercier notre bonne étoile pour cela, car en ce moment, la vie sur cette planète est comme une poudrière, et les énergies de division qui nous ont rendus fous ces quatre dernières années, sont prêtes à exploser. Je ne suis pas en mesure d’expliquer comment tout cela va se manifester, alors pour aujourd’hui, afin d’honorer ce que l’esprit de Thanksgiving a fini par signifier pour nous, je vais faire l’impasse sur l’analyse astrologique, me lâcher un peu et me concentrer sur la réalité pour une fois.

Historiquement, Thanksgiving était un jour de fête dans les sociétés européennes paysannes durant lequel on remerciait Dieu par des prières et des réjouissances pour les bienfaits que l’on avait pu recevoir pendant l’année.À ce stade de ma vie, le rituel de Thanksgiving ne concerne plus les pèlerins, les Indiens et la réunion familiale annuelle. J’ai cessé de l’aborder sous cet angle il y a environ 20 ans, lorsque j’ai mis le pied pour la première fois dans une réserve indienne. Depuis lors, je profite du dernier jeudi de novembre pour me rappeler combien je suis reconnaissante d’être en vie.

Cette année, je suis reconnaissante de pouvoir marcher, je suis reconnaissante d’avoir un esprit qui peut encore penser, je suis reconnaissante que mes sens soient encore en vie et bien vivants, je suis reconnaissante que mon cœur batte encore, que le sang coule encore dans mes veines et que Dieu soit encore là, à veiller sur moi. Je suis également reconnaissante que ceux qui ont vécu si patiemment tous mes changements et mes erreurs soient toujours là et prêts à m’aimer, malgré tout.

Pour ceux d’entre vous qui savent lire entre ces lignes, il va sans dire que la semaine a été dure pour moi, personnellement. La femme frêle et trop humaine qui vit à l’intérieur de l’astrologue je-sais-tout, a dû pleurer une rivière afin de se frayer un chemin vers ce qui reste en nous lorsque nous laissons enfin tout sortir. Si vous êtes déjà passé par là, vous savez qu’il n’y a plus rien à faire une fois que vous arrivez au point d’en faire le deuil et de faire semblant d’avoir réglé votre problème.

J’avais prévu d’écrire un article sur l’astéroïde Lilith. J’avais même prévu un “plan B”, qui consistait à écrire un article sur la façon de comprendre pourquoi certains d’entre nous ne vivent pas dans un conte de fées, et doivent plutôt passer par des vies d’horreur, de difficultés et de chagrin. Ces brillantes idées devront attendre que je retrouve mon âme et que je me sente assez forte pour mériter de remettre les choses en mots.

Liens : Le site web de Cal GarrisonLa biographie de l’astrologue