Publié par

Extraits ‘Les quatre directions’

Couverture de "Les quatre directions"

Un Guide du chamanisme contemporain

de Daan van Kampenhout

Introduction

Les Occidentaux ont pu découvrir les quatre directions grâce aux enseignements de différentes cultures d’Amérique du nord (ou des Amériques). Outre les Amérindiens qui ont introduit ces savoirs, beaucoup d’autres peuples connaissent ou ont connu la nature des directions. Toutes les tribus chamaniques de Sibérie et de Mongolie possédaient ainsi leurs propres versions de la roue. En Europe, les chamanes des peuples Sami de Laponie peignaient les quatre directions sur leurs tambours sacrés. Les initiés des tribus celtiques avaient connaissance des directions, ce dont les écoles druidiques modernes se souviennent encore (ou du moins en partie). Après une recherche attentive, on s’aperçoit que toutes les cultures pré-industrielles et pré-chrétiennes ont eu une certaine expérience des directions en tant que pouvoirs spirituels.

Même si une large part sinon toutes les connaissances pratiques liées à la nature des pouvoirs de chaque direction ont été perdues, il semble qu’une mémoire de leur importance spirituelle subsiste. Par exemple, le châle que portent chaque matin les Juifs religieux pour faire leur prière comporte quatre trous, un à chaque angle. Quatre fils sont tirés à travers chaque trou puis assemblés en une série de nœuds spéciaux. À chaque fois qu’un Juif regarde ces franges, il se souvient des Commandements donnés au peuple par le Créateur. Le rôle de ces lois spirituelles est de maintenir la tribu et les individus en bonne santé et en harmonie avec la création. Les franges pendent des ‘quatre coins du monde’, comme on nomme parfois les angles du châle de prière. Prêtant ainsi attention aux quatre coins, aux quatre directions, nous trouverons les lois sacrées qui gouvernent nos vies. Si les Occidentaux ont accueilli la roue de médecine des cultures amérindiennes et ses enseignements avec un tel enthousiasme, c’est vraisemblablement parce que de nombreux peuples partageaient auparavant la connaissance des quatre directions.

Pour ma part, comment en ai-je appris davantage sur la roue ? Un ami amérindien m’a mis sur la voie. J’étais le bienvenu dans sa sweat lodge [Hutte de sudation ou cérémonie Inipi ] pour prier et écouter les chants, mais il n’était pas disposé à m’expliquer quoi que ce soit. Il ne m’a pas non plus enseigné les noms des directions dans sa langue. Je ne sais pas davantage quelles forces spirituelles viennent s’incarner dans les directions selon sa tradition, ni même les couleurs que son peuple leur attribue. Mais je ne l’ai jamais questionné car ce que l’on apprend très rapidement quand on fréquente un chef spirituel amérindien, c’est à cesser de poser des questions. Cet enseignant m’a dit qu’il serait préférable de me connecter simplement à la nature et voir ce que je pouvais apprendre de cette façon. Il n’allait pas m’initier à sa propre culture, mais plutôt m’accueillir dans certaines cérémonies. Je découvrirais ainsi ce qui pourrait s’éveiller dans mon âme. J’apprendrais de mes propres ancêtres, des pierres et des arbres de mon pays. Si je voulais recevoir un enseignement sur les quatre directions, pourquoi le lui demander ? Mieux valait prier et s’adresser directement aux directions. C’est ce que j’ai fait. […]

2. La Lune

En Amérique et en Europe, de nombreux cercles de pierres ont été découverts. En Amérique du Nord, ils ont souvent plusieurs centaines d’années mais peuvent parfois être bien plus anciens. La plupart d’entre eux ne sont pas parfaitement circulaires, certains présentent même une forme ovale. Des lignes de pierres relient généralement le bord du cercle et son centre. Selon les cas, le nombre de ces lignes varie. En outre, l’éventail de configurations et de datations est lui-même important.

En Europe, les cercles de pierres élevés par les hommes de diverses cultures préhistoriques sont également présents. On les nomme “cromlechs” (du vieux gallois, ndt). La plupart d’entre eux ayant été édifiés il y a quelque 5 000 ans, ils sont donc plus anciens que leurs homologues d’Amérique du Nord. Les cercles européens sont constitués de très grandes pierres partiellement enterrées, dont la partie visible peut atteindre la taille d’un homme adulte. Souvent disposés en cercle parfait, ces mégalithes comportent très rarement une pierre au centre et jamais de ligne reliant celui-ci à la périphérie.

Dans l’un et l’autre continent, les pierres de certains cercles sont placées en relation directe avec le lever ou le coucher du soleil : tantôt lors du solstice d’été ou d’hiver, tantôt à l’équinoxe de printemps ou d’automne. Dans ce cas, la relation entre les cercles de pierres et la roue des quatre directions est évidente puisqu’une des directions est figurée sur le cercle. Pourtant d’autres cercles mégalithiques n’ont eux aucune relation directe avérée avec l’année solaire ou les quatre directions. […]

8. L’Est

[…] L’Est nous offre un élan, une impulsion qui se manifeste comme un changement d’orientation de l’intérieur vers l’extérieur.

Comment pouvons-nous reconnaître cette énergie de l’Est dans la vie quotidienne ? Nous savons qu’elle est active lorsque notre relation au monde est renouvelée. Ce processus peut revêtir bien des formes. Il suffit parfois de faire quelque chose de différent, sans plan particulier. On introduit un changement dans la routine quotidienne puis l’on suit cette impulsion pour essayer une autre façon de procéder. En temps normal, tu empruntes un itinéraire bien défini pour te rendre au travail. Mais un matin, l’envie te prend de tourner à gauche et d’explorer un autre chemin au lieu de continuer tout droit. Pour le compte, la voie habituelle reste-t-elle plus pratique ? Mais qui sait, ce nouvel itinéraire peut se révéler moins monotone ou bien il écourte un peu le trajet ? Tu pourrais découvrir un restaurant inconnu jusqu’alors et t’y arrêter ou apercevoir dans une vitrine, le modèle exact de chaise de cuisine recherché en vain depuis des mois ? L’impulsion subtile qui t’a fait introduire une variante dans la routine ne débouchera peut-être sur rien ou, au contraire, elle aura généré renouveau et inspiration.

Le pouvoir de l’Est sait aussi se manifester comme un éclair de génie, une illumination soudaine. Cela peut se produire à n’importe quel moment, juste comme ça. […]

16. Animaux

[…] Dans mon travail, je voyage beaucoup et si le zoo local accueille des ours bruns, je me débrouille toujours pour leur rendre visite avant les sessions. Je leur dis mon nom, leur indique que je suis de passage dans la région et que je viens leur souhaiter du bien et les honorer. Je m’assure chaque année de faire une donation substantielle à une fondation protectrice des ours en Europe orientale. Elle lutte tout aussi fermement contre la maltraitance des ours dans les cirques.

Construire une relation est un processus graduel, où des petits pas comme celui-là s’ajoutent au fil du temps. On ne devient pas les meilleurs amis en quelques heures, les amitiés se développent au fil des ans et demandent du temps pour s’affermir.

Commence aujourd’hui par de petites choses et sois bien constant. Si tu t’entraînes aux techniques chamaniques, comme le voyage de transe ou si tu es un rêveur expérimenté, cela accroît tes ressources pour aller à la rencontre de l’animal, mais cela ne réduit pas l’importance de petits gestes de respect et de gentillesse dans le monde physique. Cela viendra tôt ou tard, mais en lui montrant quel ami fiable tu es, un dialogue avec cet esprit animal va pouvoir s’engager et sans doute de façon régulière. […]

22. Les chemins individuels

Nous connaissons désormais les quatre directions et leurs aspects les plus importants. Nous avons attribué une place à chacune d’elles, ainsi qu’à divers animaux. Nous avons appris l’importance d’une interaction entre elles, et avons montré – dans le dernier chapitre – comment le fait de stagner à un endroit de la roue peut conduire à des troubles sérieux. Le mouvement est le mot-clé quand on étudie la roue : c’est lui qui génère la vie et tout développement. Il existe trois mouvements de base : celui qui va dans le sens des aiguilles d’une montre, son contraire et celui qui traverse les axes. Nous les avons étudiés séparément, et il nous reste maintenant à les combiner pour pouvoir répondre au besoin du moment. […]

Table des matières

1 Le Soleil

2 La Lune

3 Relier l’intérieur et l’extérieur

4 Le Temps cyclique

5 Le cycle de la vie

6 Incarnation

7 Fondamentaux

8 L’Est

9 Le Sud

10 L’Ouest

11 Le Nord

12 Quatre façons de regarder

13 Invitations

14 Différences et couleurs

15 Éléments

16 Animaux

17 Prière

18 Déplacement selon les Axes

19 Sens inverse des aiguilles d’une montre

20 Personnalité

21 Pathologie

22 Chemins individuels

23 Prier pour les autres

24 Le Centre