La Beauté du Geste

16,00

Le thème principal des ouvrages de Stephen Jourdain gravite autour de ce qu’il appelle un geste intérieur  qu’il nomme également « l’éveil ».

« Je suis » n’est pas une chose, ni un état à quoi l’on va parvenir, ni dans le giron duquel je vais retourner.

C’est un geste pur, que je sais faire. L’éveil est un geste. Un geste intemporel, tellement profond et central qu’il transforme en banlieue toutes les expériences les plus suaves et les plus profondes qu’on ait pu faire dans sa vie.

Ce geste consiste en quoi ?

C’est un regard de conscience infinie plongeant en lui-même, mais c’est un geste. S’il n’y avait pas ce caractère de geste, d’acte, il n’y aurait rien.

UGS : 979-10-91413-36-7 Catégories : , ,

Description

Collection Metaphilosophie

L’auteur vu par Charles Antoni :

Les propos de Steve étaient d’une fulgurance à vous couper le souffle. Il avait, au fur et à mesure du temps, élaboré son propre langage, et ce qui était certain c’est qu’il n’avait copié personne. Une grammaire inédite émanait directement, comme il aimait à le souligner lui-même, de cette chose qui lui était tombée sur la tête à l’âge de seize ans. Son intelligence créatrice semblait jouer en maître de ballet avec les concepts les plus affûtés, coupant sans vergogne la tête à toutes nos croyances.

Auteur

Jourdain Stephen

Stephen Jourdain commence sa production littéraire à partir d'une expérience d'éveil spirituel qu'il dit avoir eue à l'âge de 16 ans. Jean Paulhan lui propose de publier ses textes au début des années 1960 à La Nouvelle Revue française.Bien que son orientation littéraire le classe parmi les auteurs de spiritualité contemporaine (proche de la non-dualité occidentale), il a toujours affiché une distance par rapport à cette catégorie.Son style et une façon provocatrice de témoigner de son expérience (il fume et boit sans arrêt du café pendant ses conférences) caractérisent sa démarche rebelle qu'il dit tenir en partie de ses ancêtres.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Beauté du Geste”