Solaris

Pour confidences, un soir de l’adolescence, alors que j’étais seul allongé sur mon lit dans le noir et que les parents avaient éteint la télévision, je goûtai au silence de la nuit. Soudain, une intensité inhabituelle anima mon cerveau et mes yeux, je fus pris d’un intense besoin de sonder cette nuit et de découvrir : qui je suis ?

Voici le seul résultat

Voici le seul résultat